La matière, la non matière et les mots

Je vous le confirme, et vous le re confirme, il existe certaines situations qui nous ouvrent des prises de conscience sur des choses présentes depuis toujours, là, dans notre quotidien et que nous n'avions jamais regardé sous cet angle, jusqu'au jour où ...............

Nous sommes de plus en plus nombreux à convenir, non pas par le biais d'une démarche intellectuelle, mais plutôt par le biais de l'expérience sensorielle et corporelle que tout est énergie. Dans notre condition humaine, c'est à dire sous la forme incarnée dans la matière notamment au travers de nos corps, notre façon de prendre conscience de l'énergie qui est en nous provient de nos expériences dans la matière : travailler, relationner avec des gens, créer de la peinture, de la musique, de l'écriture, des ustensiles de cuisine ou des voitures, échanger de l'argent. Un peu comme si, dans notre condition humaine, l'énergie utilisait un support plus dense, plus palpable, plus concret.

Du coup, j'observe depuis quelques jours et en particulier en faisant un travail d'identification et de clarification de mes besoins, que les mots sont parfois un pont entre la matière et la "non matière" dans la mesure où un même mot exprime des aspects de nous qui peuvent paraître lointains dans notre esprit (dans le miens en tous les cas) alors qu'ils sont tout proches, encore eut-il fallu que je l'observe et en prenne conscience.

Alors l'exercice sur l'identification de mes besoins me fait réaliser que lorsque je m'interroge : quels sont mes besoins matériels? Finalement je m'interroge sur mes besoins? Et là je réalise qu'en ne sachant pas répondre exactement à la question des besoins matériels, peut etre est ce parce que je ne connais pas vraiment mes besoins tout court. Ouille !
Ou autrement dit, en osant "regarder" mes besoins matériels, je vais peut etre progressivement faire la lumière sur mes besoins plus largement, ou plus simplement. Ca va mieux :-)

Et c'est pareil avec le mot encre.
L'autre jour quelqu'un m'a dit qu'en crayonnant dans un agenda des rdv, des choses à faire, des personnes à rencontrer, on matérialisait des choses. Alors je me suis dit que l'encre du stylo revient à parler de l'ancrage dans la matière, dans la terre, les 2 mots parlent d'une forme de matérialisation. Encrer et Ancrer permettraient donc de matérialiser.

Et c'est pareil pour toucher. Je me sens touchée émotionnellement lors que je me sens secouée, remuée c'est à dire lorsque c'est tellement fort en moi que cela revient à un contact corporel et physique. Alors le mot toucher et le mot toucher se touchent :-)

Peut être cela vous semble-t-il naïf, pour autant, c'est un réel scoop pour moi et un réel nouveau regard sur le monde :-)

Gribouille

Commentaires

  1. Bonjour à vous Gribouille.

    Ce que vous dites n'est pas naïf mais bien vrai. Pour ma part, j'ai toujours pensé et ressenti qu'en écrivant les choses, cela me permettais non seulement de les mémoriser, mais, quelque part de les amener à la concrétisation. Prenons par exemple les notes prises dans un agenda. Depuis que j'ai résolu de tout noter sur mon agenda, non seulement la vie me parait plus facile à gérer, mais les listes à faire se font. Mon esprit étant devenu plus clair et ordonné, les choses se concrétisent! Ancrage dans la matière, dans la terre. Oui! Encrer et Ancrer permettent la matérialisation! Je le pense vraiment!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ancrons et encrons, merci de partager votre expérience :-)

      Supprimer
  2. Bonjour Gribouille,
    Ce que tu écris résonne très fort en moi, merci pour tes réflexions ! Ça me parle et je pense que ce n'est pas un hasard si je suis tombée sur ce post. Disons que ce n'est qu'une synchronicité de plus pour m'encourager à écrire moi aussi...
    Merci encore <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je suis heureuse que ce billet vous ait touché, c'est ce qui donne du sens à ce blog:-)

      Supprimer

Publier un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

je me suis surprise en flagrant délit d'a priori :-)

Expérience méditative

Petite histoire d'une panique sans peur

j'ai découvert ce qu'est une découverte :-)

j'ai fait l'expérience de la confiance en la vie

La rencontre

Un stage pas comme les autres

Mon plus grand défaut c'est ma sensibilité

lorsque je croise une émotion, je ne change plus de trottoir